logo
Accès direct  
Laboratoire de l'Intégration du Matériau au Système
 
vg2LABORATOIREvg2RECHERCHEvg2ENSEIGNEMENTvg2PROJETSvg2IMS EMPLOISvg2L'ACTUALITE
 pt Les moyens technologiques pt IMS transfert pt Les laboratoires Communs
LABORATOIRE
slsr
 
<2019 March>
MoTuWeThFrSaSu
010203
04050607080910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
COFI
 
 


pt Structuration
Le département est structuré en 3 groupes de recherches :
  • Groupe Nanoélectronique (Nanoelectronics Lab)
  • Groupe fiabilité (Reliability Lab)
  • Conception

pt Nature des recherches
L’évolution des technologies microélectroniques a permis l’émergence de véritables systèmes complexes et hétérogènes comportant à la fois des circuits électroniques analogiques et numériques, des capteurs et des actionneurs, sans négliger des logiciels embarqués. Ces systèmes qu’ils soient sur un circuit monolithique (SOC : System On Chip) ou en boîtier (SiP : System in Package) se retrouvent au cœur des derniers développements de la recherche en microélectronique.

Dans ce contexte, l’axe principal des travaux du département COFI (Conception – Fiabilité) concerne aujourd’hui l’intégration des circuits et systèmes électroniques à haute fiabilité avec comme points forts :
  • la conception de fonctions analogiques et mixtes,
  • la fiabilité des composants, circuits et assemblages,
  • la caractérisation, l’analyse et la modélisation des circuits nanoélectroniques
Nos préoccupations actuelles ne se limitent plus à la réduction des dimensions et des tensions d’alimentation qui accompagnent l’augmentation de la densité d’intégration mais concernent la mise au point d’architectures innovantes, leur caractérisation et leur analyse. Le dépassement des limites associées aux technologies actuelles ou la mise en œuvre de nouveaux matériaux dans des dimensions nanométriques pour les composants du futur nécessite la prise en compte de nouveaux concepts physiques y compris de la physique quantique.

L’aspect « Systèmes » que l’on voit se dessiner, soit dans les SOC ou les SiP commence à être considéré. Il faut remarquer que les travaux du département présentent de plus en plus d’aspects pluri – ou inter – disciplinaires car émergents aux interfaces de nouveaux thèmes dans des domaines aussi divers que la biologie, les lasers et les systèmes embarqués.

Le département compte une cinquantaine de chercheurs permanents qui participent activement aux structures nationales telles que le GDR nanoélectronique, le GDR SoC, le GDR SEEDS. Ils participent également voire portent des projets européens et organisent dans leurs domaines des conférences internationales. Une des caractéristiques du département COFI est enfin sa très forte implication au niveau de la valorisation. Ainsi près d’une dizaine de ses chercheurs s’inscrivent dans laboratoire commun IMS-STmicroelectronics. La création en 2007 d’une start-up « EV Tronic », après une première création « X-mod Technologies » en 2004, en est une autre illustration.



 
 
Fait par Michel Alexeline. Supporté par le service informatique de l'IMS.Propriété d'IMS. Tous droits réservés